Credit entreprise : Comment ça marche ?

L'entreprise a besoin de financer en permanence différents investissements : un fonds de commerce lors d'une création ou d'une extension de l'activité, un rachat de titres sociaux, du matériel professionnel, des véhicules destinés au fonctionnement del'exploitation ....

 

Besoin d'un crédit pour votre entreprise ?

trouver un crédit entreprise

Les caractéristiques d'un crédit entreprise

Parmi toutes les offres de financement proposées par le réseau des banques traditionnelles, les établissements de crédits et autres institutions spécialisées, divers modes de prêt professionnel sont possibles.

Afin d'envisager la meilleure solution de financement, quelques informations essentielles sont à recueillir :

  • le taux d'intérêt effectif global ( TEG ) qui comprend tous les frais de la banque
  • sûreté personnelle : le cautionnement
  • sûretés réelles : gages sur biens mobiliers tel que le nantissement ou hypothèques l'apport en fonds propres les conditions de marché :

Dans certains cas, un crédit bancaire à moyen ou long terme peut être intéressant avec un taux fixe, révisable ou révisable capé ( taux plafond garanti )

En matière d'octroi de crédit aux entreprises, chaque banque et établissement financier spécialisé a ses propres offres ( taux d'intérêt, durée de remboursement...).

Le crédit entreprise, encore appelé crédit professionnel s'adresse principalement aux artisans, commerçants, TPE et professions libérales, mais toutes les structures professionnelles peuvent y recourir.

 

Les différents types de crédit aux entreprise

De nombreuses solutions de financement sont mises à disposition des entreprises. il est possible de les classer en fonction de leur durée ou des biens à financer :

 

Le crédit de trésorerie

La facilité de caisse : accordée par la banque pour quelques jours de découvert ( paiement des salaires, TVA etc...)
Le découvert bancaire : facilité de caisse permanente moyennant une commission et négociée avec le banquier. A utiliser lorsque la trésorerie est bien maîtrisée

 

Les crédits par signature

Les cautions :

Toutes les entreprises percevant la TVA peuvent y recourir. Pour un besoin en trésorerie, la banque, dans certains cas, peut se porter caution auprès de l'administration fiscale qui tolère ainsi un différé de 4 mois des reversement de la TVA. La banque se porte également caution dans d'autres situations ( certains droits de douane ou droits d'enregistrement lors de l'achat d'immeubles par exemple ). D'autres types de cautions existent : remboursement d'acomptes en cas d'acomptes clients versés, cautions de retenue de garantie dans le secteur du bâtiment, garanties financières des agents immobiliers, conseils juridiques...

Le crédit documentaire :

La banque s'engage à garantir à l'importateur le paiement des marchandises à l'exportation en échange de documents attestant de l'expédition et de la qualité des marchandises. L'inconvénient reste que l'entreprise paie une commission même en cas de non utilisation.

Le crédit de préfinancement pour financer le cycle d'exploitation :

Avances sur marchandises ( crédit sur stock gagé, mobilisation de créances nées sur l'étranger...). Ce type de crédit peut atteindre 100% du découvert mensuel, dure le temps du découvert et son coût est lié au taux du marché monétaire.

 

Le crédit de mobilisation des créances

L'escompte :

L'entreprise transfère ses effets de commerce au banquier ( lettres de change, billets à ordre...) qui lui verse un montant déduit des agios restant à courir. L'escompte reste une procédure contraignante puisque le client débiteur doit signer l'effet de commerce. En cas d'incident de paiement du cdébiteur, la banque peut se retourner contre l'entreprise.

Cession Dailly :

La banque et l'entreprise signent une convention et cette dernière remet au banquier un bordereau de cession des créances ainsi que le double des factures concernées

L'affacturage ou factoring :

Technique de financement exercée par un factor ( société financière ) dans le cadre d'une convention. Le factor achète les créances clients à l'entreprise qui souhaite de la trésorerie moyennant le paiement d'une commission et la constitution d'un dépôt de garantie. La société financière se charge du recouvrement des créances clients et peut garantir à l'entreprise une couverture jusqu'à 100% du montant de ses créances via une assurance crédit. Cette solution de financement reste plus cher qu'un crédit classique, un flux important de créances à recouvrir est souhaitable.

 

Le crédit à moyen et long terme

D'une durée de 2 à 7 ans. le crédit moyen terme concerne des investissements d'une durée moyenne ( matériels industriels, agricoles...) et nécessite un apport. En général, le montant de crédit accordé se situe entre 50% à 75% du montant de l'investissement.


Le crédit long terme est d'une durée de 7 à 20 ans, il est souvent financé par une institution financière spécialisée qui assure le financement du crédit en mobilisant les ressources d'emprunts obligataires. C'est le crédit idéal pour financer l'immobilier professionnel.

 

Le crédit bail ou leasing

Le crédit bail mobilier :

L'entreprise choisit un bien d'équipement et le fait financer par une banque ou un établissement de crédit spécialisé qui en devient propriétaire. Ce dernier paie les fournisseurs et loue le bien à l'entreprise qui verse des loyers.

Plusieurs options  se présentent en fin de contrat : soit acquérir le matériel à une valeur résiduelle en levant l'option d'achat, soit restituer le matériel ou alors continuer de louer le bien en payant des mensualités réduites.

Cette technique de financement est idéale lorsque l'obsolescence du matériel est rapide ( informatique, bureautique...), de plus les loyers versés par l'entreprise n'apparaissent pas au bilan. Ils sont constatés en charges d'exploitation. En savoir plus sur le leasing automobile

Le crédit bail immobilier :

Solution de financement qui permet à une entreprise de louer les locaux qu'elle occupe à usage professionnels. Elle a la possibilité d'en faire l'acquisition en fin de contrat.

Le lease-back :

Technique de refinancement de factures de matériels déjà acquittées. La banque ou l'établissement de crédit spécialisé reverse à l'entreprise le montant des factures acquittées assorties à un taux de refinancement et à une commission.

 

Les autres types de crédit

Le crédit fournisseur :crédit accordé par le fournisseur dans le cadre d'un contrat commercial en négociant les délais de paiement ( 30, 60, 90 jours...)

Le crédit d'impôt : remboursement par l'administration fiscale de la TVA acquittée non reversée en fonction d'un barème. Une entreprise en difficulté de trésorerie peut en faire la demande.

Le crédit de campagne : s'adresse aux entreprises qui exercent une activité saisonnière. Il permet de financer durablement les besoins d'exploitation non couverts pour cause de trésorerie fluctuante.

 

Contactez un spécialiste du crédit entreprise

contacter un spécialiste du crédit entreprise

Articles en relation

Le prêt relais : Tout savoir ! Le prêt relais : Tout savoir !
Dans le secteur immobilier, il est souvent difficile de financer un nouvel achat, en particulier lorsque le premier bien...
Le prêt obligataire : Qu'est ce que c'est ? Le prêt obligataire : Qu'est ce que c'est ?
En France, 80 % des entreprises sont financées par les banques. Cependant, les PME commencent à découvrir les...
Le prêt à remboursement différé Le prêt à remboursement différé
« Acheter aujourd’hui, mais rembourser plus tard ». Cette phrase résume le principe du prêt à remboursement diff...
Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ? Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ?
Si généralement, les intérêts et une partie du capital sont à payer chaque fin de mois, dans le cadre d’un prêt...
Prêt amortissable : Kesako ? Prêt amortissable : Kesako ?
Vous ne le saviez peut-être pas, mais la majorité des crédits que ce soit un crédit à la consommation ou un crédit...
Rachat de crédit : En quoi ça consiste ? Rachat de crédit : En quoi ça consiste ?
Lorsqu’un individu ou une entreprise qui a contracté plusieurs prêts souhaite réduire ses mensualités, le rachat...