Micro-crédit : Comment ça marche ?

Sont désignés par le vocable de micro crédit, l'ensemble des financements de faibles montants que le système bancaire classique refuse d'octroyer ou octroie difficilement aux entrepreneurs, qui sont donc consentis par des institutions financières spécifiques.

 

 

 

Le micro-crédit : un système de financement mondial

Très prépondérant dans les pays du tiers-monde, le micro crédit connait une ampleur de plus en plus grandissante en France. Il existe plusieurs institutions financières spécialisées qui offre des services de micro finance dans le pays, mais l'organisme de référence est l'ADIE (Association pour le droit à l'initiative économique).

A qui s'adresse le micro crédit ?

Le microcrédit est un prêt à des des projets d'entreprises qui présentent des caractéristiques particulières qui en font des exclus du droit aux concours bancaires classiques.

Il s'agit des personnes physiques ou morales à faibles revenus, des allocataires de minima sociaux et chômeurs, mais qui présentent néanmoins des capacités de remboursement jugées suffisantes.

En quoi consiste le micro crédit pour les entreprises ?

Dans le cas particulier des entrepreneurs et artisans, les institutions spécialisées de micro finance leur accorde principalement des prêts à la création à des taux réduit et d'autres types de concours dont certains sont même à taux 0 (tel que le prêt d'honneur de l'ADIE).

Les micros crédits octroyés par ces institutions de micro finance aux entrepreneurs et artisans peuvent aller jusqu'à 5 000 euros et courent sur des durées qui sont inférieures ou égales à 24 mois.

Les principaux prêts octroyés sont :

  • des crédits pour la création (qui constitue le type le plus courant de concours à l'endroit des entrepreneurs) ;
  • des crédits renouvelables ;
  • des crédits pour le financement d'opérations ponctuelles ;

Les avantages

Le micro crédit aux entreprises présentent de nombreux avantages tant pour les porteurs de projet qui en bénéficient que pour le tissu social et l'état.

  • Pour les bénéficiaires de micro crédits, ces concours viennent à point nommer pour lever les obstacles qu'ils rencontrent pour l'accès aux financements de leurs petites activités par les banques, que ce soit pour la création ou pour l'exploitation. En outre, la mise en place des micros crédits sont accompagnés généralement de formules d'accompagnement en termes de formation et d'assistance aux bénéficiaires, pour une meilleure utilisation des fonds qui leurs sont alloués.
  • Pour le tissu social, le micro crédit permet à des couches défavorisées de la population de pouvoir mettre sur pied et mener des activités génératrices de revenus, ce qui devrait réduire certains fléaux sociaux tels que les crises sociales ou la criminalité. La micro finance étant basée sur le principe de la solidarité participative, les activités de micro crédit permettent également de renforcer la cohésion sociale
  • Pour l'état, le micro crédit permet l'émergence d'activités génératrices d'emplois mais également de ressources pour l'état en termes d'entrées fiscales et sociales.

Les inconvénients

Il n'y a pas de réels inconvénients qui sont inhérents à l'octroi des micro crédits aux entreprises, sauf le fait que l'accès à ce service n'est pas assez réglementé de sorte à circonscrire de façon claire les bénéficiaires.

Ainsi certaines entreprises qui peuvent bénéficier des concours des banques viennent chercher des financements sur le marché de la micro finance.

Ceci induit une concurrence déloyale au niveau des entreprises et peut également occasionner une déchéance progressive du système bancaire. A la longue, les personnes qui sont les véritables destinataires du micro crédit ne pourront plus avoir accès aux ressources de la micro finance.

Articles en relation

Le prêt meunier Le prêt meunier
Le secteur de la boulangerie se porte bien et séduit de plus en plus de monde. Néanmoins, créer sa propre boulangerie...
Les prêts bonifiés à l’agriculture Les prêts bonifiés à l’agriculture
Depuis son lancement en 1965, le dispositif des prêts bonifiés agricoles a tenu une grande place dans les aides é...
Le prêt relais : Tout savoir ! Le prêt relais : Tout savoir !
Dans le secteur immobilier, il est souvent difficile de financer un nouvel achat, en particulier lorsque le premier bien...
Le prêt obligataire : Qu'est ce que c'est ? Le prêt obligataire : Qu'est ce que c'est ?
En France, 80 % des entreprises sont financées par les banques. Cependant, les PME commencent à découvrir les...
Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ? Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ?
Si généralement, les intérêts et une partie du capital sont à payer chaque fin de mois, dans le cadre d’un prêt...
Prêt amortissable : Kesako ? Prêt amortissable : Kesako ?
Vous ne le saviez peut-être pas, mais la majorité des crédits que ce soit un crédit à la consommation ou un crédit...