Pret obligataire : Kesako ? définition

En France, 80 % des entreprises sont financées par les banques. Cependant, les PME commencent à découvrir les alternatives mises à leur disposition, notamment dans le cadre de la désintermédiation bancaire. Dans cette conjoncture, le prêt obligataire se présente comme une source de financement à laquelle les entreprises peuvent prétendre. Apparaissant comme une bonne perspective, le marché du prêt obligataire s’intensifie chaque année. Qu’en est-il réellement ?

 

Besoin d'un prêt pour votre entreprise ?

trouver un prêt entreprise

 

Le prêt obligataire, une alternative au prêt bancaire ?


En effet, plutôt que de se tourner vers les banques, les entreprises peuvent désormais émettre des titres de créance négociables auprès des investisseurs. D’autant plus que les octrois de crédit sont limités au sein des établissements financiers. Ainsi, lorsqu’une entreprise (personne physique ou morale, collectivité locale ou organisme international) émet une obligation, elle reçoit en contrepartie une certaine somme d’argent de la part des souscripteurs. C’est ce que l’on appelle un prêt obligataire. Il est régi par un contrat d’émission. Et c’est ce système qui fragilise les banques.

 

Rappel sur les obligations

Initialement réservées aux entreprises de taille intermédiaire (ETI) et aux Corporates, les obligations peuvent désormais financer les besoins généraux de l’entreprise. Ils confèrent une valeur nominale (rapport entre le montant total de l’emprunt et le nombre de titres émis) qui, au cours de la vie de l’entreprise, peut évoluer à la hausse ou à la baisse.

Par conséquent, la vente avant l’échéance peut occasionner des plus-values ou des moins-values. En général, les entreprises qui peuvent émettre des obligations doivent être matures. Elles doivent aussi avoir une santé financière saine. Et l’utilisation des fonds doit viser à soutenir son développement. Par exemple, pour financer son besoin en fonds de roulement, ses recherches et développement, etc.

 

Les modalités de remboursement d’un prêt obligataire


Étant donné que le prêt obligataire représente une dette, il prévoit le remboursement d’un intérêt pendant la durée de l’emprunt. Le taux est fixé au moment de l’émission. Qu’il soit fixe ou variable, son remboursement se fait généralement par an, au terme de plusieurs années. Quant à la somme prêtée, elle est remboursable à échéance selon les modalités choisies.

 

Remboursement in fine

Ce mode de remboursement consiste à verser en une seule fois l’emprunt à la date d’échéance, tandis que les intérêts sont versés annuellement. C'est le même principe que le prêt in fine classique.

 

Remboursement par annuités constantes

Chaque année, l’investisseur reçoit le versement des intérêts et une part du principal. Le montant des intérêts, comme pour le prêt amortissable classique, diminuera au fur et à mesure du remboursement.

 

Remboursement par amortissements constants

L’emprunt est remboursé tous les ans d’un montant identique. Le montant de l’amortissement est simplement obtenu par le rapport entre le montant de l’emprunt et le nombre d’années de remboursement.

 

Quels sont les avantages du prêt obligataire ?

 

Pour l’entreprise

 

Moins de dépendance

En effectuant un emprunt obligataire, une entreprise minimise ses risques de dépendance avec ses partenaires financiers et actionnaires. Ce qui est avantageux pour soutenir la croissance de l’entreprise.

 

Souple et pragmatique

Le prêt obligataire remet au gout du jour le financement participatif qui essentiellement se base sur une relation de confiance. Loin de suivre des mécanismes complexes, il faut simplement que la décision soit prise en assemblée générale des associés.

 

Moindres couts

En souscrivant à un prêt obligataire, une entreprise n’a pas à verser de caution ni de garantie. Il n’est pas non plus nécessaire de mettre en gage une partie des actifs professionnels ni personnels. Par ailleurs, le rendement versé aux obligataires est faible que celui versé aux actionnaires.

 

Pour le souscripteur

Rentable

L’octroi d’un prêt obligataire permet au souscripteur d’avoir une meilleure rentabilité d’épargne à travers des taux d’intérêts attrayants. De plus, il assure un revenu fixe connu à l’avance.

 

Moins risqué

Comparativement aux actions, les obligations sont des actifs généralement moins risqués. La date de dernière échéance est connue à l’avance et l’emprunteur s’engage à payer l’intégralité de la somme investie à terme.

 

Les risques liés au prêt obligataire


Comme tout emprunt, le principal risque du prêt obligataire est le défaut de remboursement de l’émetteur. Le souscripteur a donc intérêt à être attentif sur la situation financière de l’entreprise et le contexte économique.

En outre, en cas d’inflation ou de hausse du taux d’intérêt, les investisseurs demanderont des rendements plus élevés. Mécaniquement, la valeur des obligations déjà émises diminue.

 

Besoin d'un prêt pour votre entreprise ?

trouver un prêt entreprise

Articles en relation

Le prêt brasseur Le prêt brasseur
Ouvrir un restaurant, un bar, un bistrot ou un café, ce secteur d’activité reste populaire chez les porteurs de...
Le prêt meunier Le prêt meunier
Le secteur de la boulangerie se porte bien et séduit de plus en plus de monde. Néanmoins, créer sa propre boulangerie...
Les prêts bonifiés à l’agriculture Les prêts bonifiés à l’agriculture
Depuis son lancement en 1965, le dispositif des prêts bonifiés agricoles a tenu une grande place dans les aides é...
Le prêt relais : Tout savoir ! Le prêt relais : Tout savoir !
Dans le secteur immobilier, il est souvent difficile de financer un nouvel achat, en particulier lorsque le premier bien...
Le prêt à remboursement différé Le prêt à remboursement différé
« Acheter aujourd’hui, mais rembourser plus tard ». Cette phrase résume le principe du prêt à remboursement diff...
Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ? Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ?
Si généralement, les intérêts et une partie du capital sont à payer chaque fin de mois, dans le cadre d’un prêt...