Pret brasseur pour financer les bars, cafés hotels et restaurant

Ouvrir un restaurant, un bar, un bistrot ou un café, ce secteur d’activité reste populaire chez les porteurs de projet. Ce genre de commerce continue en effet de faire l’unanimité pour une très bonne raison. La convivialité avec les clients compense les mauvais jours en affaire. Malheureusement, accéder à ce rêve n’est pas une tâche simple. De gros investissements, parfois un important emprunt bancaire, attendent les entrepreneurs. Bien souvent, le parcours s’arrête là et le projet reste un rêve. Mais avez-vous entendu parler du prêt brasseur ou du contrat brasseur  ? Découvrons ce que c’est.

 

 

 

Besoin d'un financement pro pour votre boulangerie ?

Financer une boulangerie

 

Le prêt brasseur, l’alternative

 

Le prêt brasseur est une pratique très fréquente dans le domaine du financement des bars, cafés, hotels et restaurants. Comment ça fonctionne  ? Le fournisseur (brasseur, grossiste en boissons, groupe de distribution...) aide le distributeur (le propriétaire du café ou du restaurant) dans ses projets en lui octroyant un prêt financier, un soutien matériel ou des services. En échange, le propriétaire s’engage à se fournir en boissons, exclusivement chez le brasseur. En général, le contrat dure 5 ans. À son terme, l’exploitant garde la propriété de tout le matériel s’il s’acquitte de ses dettes.

Bon à savoir : un établissement sur deux en France a recours au prêt brasseur.

 

Le prêt brasseur, QUI négocie QUOI ?

 

Pour entrer dans le vif du sujet, voici ce qu’il faut savoir sur le prêt brasseur.

  • Si les deux parties s’entendent sur un prêt financier, le contrat stipulera le montant (jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros) et le mode de versements. Le propriétaire risque des amendes s’il outrepasse l’exclusivité entendue avec son fournisseur. Dans le pire des cas, il risque de casser le contrat et de rembourser en totalité le prêt avec des pénalités.
  • Si le contrat se concentre plutôt sur la fourniture de matériels et de services, l’entente doit mentionner avec précision la nature des soutiens et les contreparties. Par exemple : la dotation en machine à café, pompe à bière et son système à froid, l’octroi d’une licence pour alcool, les maintenances des machines, la rénovation d’un local...

Bon à savoir : La durée et les modalités de l’exclusivité doivent être mentionnées dans le contrat. En cas de cession de l’activité avant la fin du contrat, le distributeur s’engage à faire poursuivre le contrat par le nouvel acquéreur (clause de porte-fort du distributeur).

 

Quels sont les inconvénients du prêt brasseur ?

 

Le prêt brasseur est utilisé comme une alternative de choix au prêt bancaire professionnel. Malheureusement, il n’a pas que des avantages :

  • Son cout peut être très élevé
  • Si le distributeur n’arrive pas à s’acquitter de sa dette au terme du contrat, celui-ci est prolongé.
  • Il favorise les grandes marques.

 

Le secret, c’est dans la négociation

 

Comme vous l’avez remarqué, c’est l’engagement exclusif du propriétaire qui fait le ciment du contrat. Pour autant, cela ne laisse pas le brasseur libre d’agir à sa guise. En effet celui-ci a également des obligations envers le propriétaire. C’est pour cette raison qu’il faut bien préciser dans le contrat la nature de cette exclusivité. Il ne faut pas non plus avoir peur de bien tracer l’étendue des responsabilités du brasseur. Autrement dit, soyez bon négociateur.

Durant la négociation, le propriétaire doit trouver le bon système comme :

  • Décrocher un bon quota sur les volumes à écouler annuellement
  • Obtenir des remises de la part du brasseur pour garder bas son tarif à la vente et rester concurrentiel
  • Demander une exclusivité plus souple et pouvoir vendre d’autres marques comme les boissons bios ou brasseurs artisanaux
  • Invoquer à l’avance une rupture du contrat plus simple
  • Etc.

 

 

Besoin d'un financement pro pour votre boulangerie ?

Financer une boulangerie

Articles en relation

Le prêt meunier Le prêt meunier
Le secteur de la boulangerie se porte bien et séduit de plus en plus de monde. Néanmoins, créer sa propre boulangerie...
Les prêts bonifiés à l’agriculture Les prêts bonifiés à l’agriculture
Depuis son lancement en 1965, le dispositif des prêts bonifiés agricoles a tenu une grande place dans les aides é...
Le prêt relais : Tout savoir ! Le prêt relais : Tout savoir !
Dans le secteur immobilier, il est souvent difficile de financer un nouvel achat, en particulier lorsque le premier bien...
Le prêt obligataire : Qu'est ce que c'est ? Le prêt obligataire : Qu'est ce que c'est ?
En France, 80 % des entreprises sont financées par les banques. Cependant, les PME commencent à découvrir les...
Le prêt à remboursement différé Le prêt à remboursement différé
« Acheter aujourd’hui, mais rembourser plus tard ». Cette phrase résume le principe du prêt à remboursement diff...
Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ? Prêt in fine : Qu'est ce que c'est ?
Si généralement, les intérêts et une partie du capital sont à payer chaque fin de mois, dans le cadre d’un prêt...