Crowdlending ou prêt aux entreprises par les particuliers

Désormais, les banques traditionnelles n’ont plus le monopole du prêt aux entreprises en France. Depuis quelques années, les nouvelles méthodes de financement participatif, de type crowdfunding ont le vent en poupe, grâce notamment aux plateformes de levée de fonds en ligne. Ainsi, et selon l’association Financement participatif en France, les fonds de financements de projet ont été multipliés par deux en France en un an. Une hausse due en partie au succès des campagnes sur les sites de crowdlending. Retour sur un mode de financement 2.0…

 

Comment fonctionne le financement participatif par le prêt ?

Vous connaissiez auparavant le crowdfunding, cette technique de financement de projets en ligne, vous connaitrez désormais le crowdlending.

Cette nouvelle version du crowdfunding permet ainsi à un particulier, grâce à un décret d’application en vigueur depuis le 1er octobre 2014, de prêter directement aux entreprises avec intérêt. Le remboursement des fonds placés n'est pas garanti, mais les intérêts seront variables selon le degré de risque : ils peuvent ainsi aller de 4% jusqu’à 10% par an.

Le principe est simple : un porteur de projet s’inscrit sur une plateforme dédiée au crowdlending, et soumet ainsi son projet au plus grand nombre de personnes dans le but de récolter des fonds. De manière générale, les montants investis sont de faible importance.

 

Les avantages et inconvénients

Si les chiffres du financement participatif s’envolent sur tout le territoire hexagonal, avec une levée de fonds estimée à 66,4 millions d’euros sur la période septembre 2013-2014, les plateformes de crowdlending ne sont pas en reste. Sur l’ensemble des sommes collectées dans le secteur du financement participatif, près 37,4 millions peuvent être attribués à ce type de plateformes. Un succès largement supérieur aux campagnes de crowdinvesting, dont le principe est plus risqué.

 

Pour la société emprunteuse

L'avantage principal est d'être moins dépendant des banques en empruntant ailleurs. Ensuite la collecte des fonds est souvent plus rapide que par le système bancaire traditionnel. Enfin les emprunts sont réalisés sans garantie personnelle, ce qui représente un sacré avantage pour un entrepreneur.

Par contre les taux sont compris entre 4 % et 10 % pour des durées inférieures à 5 ans. Ces taux sont donc beaucoup plus élevés que les taux proposés par les banquiers.

 

Pour les particuliers prêteurs

Les taux proposés aux particuliers sont généralement compris entre 4 % et 10 %, ce qui représente une rémunération bien supérieure à un livret classique, même après fiscalité et prélèvements sociaux.

Par contre, le placement est risqué car aucune garantie n'est demandée à l'emprunteur.

Néanmoins, on peut attribuer ce succès au caractère profondément « safe » du prêt aux entreprises, qui permet, par la sélection rigoureuse des sociétés (ayant la plupart du temps plus de 2 ans d'existence) de garantir le remboursement des frais placés dans une majorité de cas. Certains sites permettent par ailleurs de soutenir directement un projet, ou d’allouer automatiquement une somme d’argent à un ensemble d’emprunteurs.

 

Articles en relation

Le crowdfunding par don contre don ou récompense Le crowdfunding par don contre don ou récompense
Le crowdfunding, ou financement participatif, est une méthode récente dont le but est de récolter des fonds pour des...
Le crowdfunding equity ou en capital Le crowdfunding equity ou en capital
Réglementé depuis le 1er octobre 2014, le crowdfunding equity concerne les entreprises qui souhaitent lever des fonds...
Les différentes formes de crowdfunding Les différentes formes de crowdfunding
Également appelé « financement participatif », le crowdfunding est un système qui ne cesse de progresser à l’...