Dette mezzanine : son fonctionnement pour les PME et ETI

Il existe à l’heure actuelle de nombreux modes de financement pour accompagner la croissance des entreprises. Parmi ceux-ci, il y a l’investissement par dette mezzanine, une source de financement qui intéresse surtout les PME.

 

 

Besoin d'un financement pour votre entreprise ?

trouver un prêt entreprise

 

Dette mezzanine : de quoi s’agit-il exactement ?


Surnommée également « dette junior », la dette mezzanine est une dette subordonnée au remboursement d’une dette bancaire dite « dette senior ». En d’autres termes, son remboursement ne peut s’opérer tant que la dette senior ne sera pas intégralement acquittée. Elle est caractérisée par une durée comprise entre 8 et 10 ans.

 

Un outil de financement « mezzo »

Il faut savoir que le terme « mezzanine » est issu de l’italien « mezzo », signifiant « au milieu ». Le financement mezzanine présente ainsi un caractère intermédiaire entre l’investissement en fonds propres (capital) et la dette classique (senior).

À noter que les détenteurs de dette mezzanine sont appelés les « mezzaneurs ».

 

Dans quelles situations recourir à la dette mezzanine ?

Ce mode de financement peut être utilisé dans 2 principaux cas :

 

Pour le financement d’une société en forte croissance

Au lieu d’opter pour un renforcement des fonds propres, l’entreprise décide d’établir une tranche de mezzanine remboursable à terme. Cela lui permettra de reporter la demande de financement en capital et d’optimiser la dilution pour les associés.

 

Dans le cadre d’un montage financier de type LBO

À l’occasion d’une acquisition d’entreprise via un montage LBO (Leverage Buy-Out), les promoteurs du projet intègrent une tranche mezzanine entre le capital et la dette senior. Cela permettra d’accroitre un peu le levier financier tout en augmentant le gain des actionnaires sur leurs fonds propres.

 

Comment se présente une dette mezzanine ?


Comme il a été déjà dit auparavant, la dette mezzanine est une forme de financement intermédiaire. De ce fait, elle se compose de deux dispositifs d’investissement :


En outre, elle peut se présenter de différentes manières :

 

Dette mezzanine : quels avantages peut-on en tirer ?


La dette mezzanine est une méthode de financement hybride très avantageuse. Et pour cause, elle laisse à la société nouvellement créée ou à la société holding le temps de se développer. Comme elle a recours avant tout à la somme du financement mezzanine, elle est à même de garder leur capital intact.

Autre avantage de la dette mezzanine : elle permet d’accentuer l’effet de levier. En effet, son remboursement est in fine, ce qui permet à l’entreprise de grandir et de se développer avant la date d’échéance de la dette. Elle permet également d’élaborer un montage financier « sur mesure » pour la société. Bref, il représente un mode de financement très flexible.

Elle offre aussi la possibilité de bénéficier d’une plus longue durée d’endettement que celle d’un crédit classique. De plus, elle permet à l’entreprise de profiter d’une plus grande souplesse en ce qui concerne le management de la cible. Cela est d’ailleurs possible grâce à la faible restriction des covenants.

Par ailleurs, cette dette dite « junior » permet à l’entreprise d’avoir davantage de liberté. L’investisseur mezzanine ne dispose effectivement que d’un droit de cogestion limité. De même, il ne siège que temporairement au conseil d’administration.

En plus de combler les lacunes de financement, elle permet également d’améliorer la solvabilité de la société. Qui plus est, elle est en mesure de renforcer la structure du bilan tout en aménageant une rémunération plus souple. De fait, elle permet de soustraire les intérêts des impôts.

 

Les inconvénients du financement mezzanine

 

Le financement par dette mezzanine présente néanmoins des risques qu’il ne faut pas négliger au moment du montage financier. En effet, par rapport au financement classique par crédit, il génère des couts plus élevés. D’autant plus qu’il impose une plus grande transparence. En outre, à l’inverse des fonds propres « purs », les fonds qu’il met à la disposition de la société ont une durée limitée.

Le risque existe aussi dans le cas où les résultats escomptés ne seraient pas au rendez-vous. Pour le détenteur de la dette, un risque de non-remboursement est à redouter si la dette senior n’est pas entièrement acquittée à son échéance. Pour les actionnaires, au lieu de l’effet de levier attendu, un effet ciseau est à craindre.

 

Le remboursement de la dette mezzanine


Le financement mezzanine se rembourse in fine c’est-à-dire une fois que le crédit bancaire est acquitté. AInsi, à la fin de l’opération, deux alternatives s’offrent au mezzaneur :

  • La société rembourse son prêt à l’échéance des obligations.
  • Il obtient des actions de l’entreprise suivant les conditions définies au moment du montage du financement.


Sachez que le cours des actions acquises par le mezzaneur est fixé au montage de l’opération. Mais, à la fin de l’opération, le choix lui revient quant à la forme de son remboursement.

 

La dette mezzanine : un outil très différent du crowdlending


Bien que le prêt in fine d’un crowdlending se rapproche de celui d’une dette mezzanine, ces deux modes de financement ne sont pas comparables. Et pour cause, le financement mezzanine propose des échéances (8 à 10 ans in fine) qui dépassent nettement celles demandées dans le cadre d’un crowdlending. D’ailleurs, pour un projet d’acquisition d’entreprise, la mezzanine est l’outil le plus indiqué.

De plus, elle est plus adaptée à une opération de private equity et à un montage financier plus complexe.

 

Besoin d'un financement pour votre entreprise ?

trouver un prêt entreprise

Articles en relation

Comment se financer par une ICO (Initial Coin Offering) ? Comment se financer par une ICO (Initial Coin Offering) ?
Avec un volet ICO intégré dans la loi Pacte qui sera discutée en conseil de ministre au mois d’avril, les levées...
La titrisation de créances La titrisation de créances
Apparue à la fin des années 1960 aux États-Unis, puis introduite en France par la loi du 23 décembre 1988, la...
Les prêts de la Banque Européenne d'Investissement (BEI) Les prêts de la Banque Européenne d'Investissement (BEI)
9,3 milliards d’euros, tel est le montant débloqué par la Banque européenne d’investissement pour financer 87...
Les partenariats public-privé (PPP) Les partenariats public-privé (PPP)
À l’heure où l’autorité publique ne dispose plus assez de ressources pour financer ses investissements, elle est...
L'introduction en bourse : se financer grâce au marché L'introduction en bourse : se financer grâce au marché
Si outre-Atlantique se financer sur les marchés des capitaux est ancré dans les mœurs, en Europe, le développement...
Les euro PP ou placements privés Les euro PP ou placements privés
À l’heure actuelle, l’Euro PP est un mode de financement qui a le vent en poupe. En effet, que ce soient les...