Le financement de la trésorerie d'entreprise

Les activités courantes d'exploitation d'une entreprise permettent de faire apparaitre des excédents ou des déficits de trésorerie. Les excédents permettent d'investir dans du matériel professionnel, d'embaucher ou encore de rémunérer les actionnaires. Cependant un déficit chronique de trésorerie peut entrainer l'entreprise au dépôt de bilan. Quels sont les principaux moyens de financement de votre trésorerie ainsi que les avantages et inconvénients de chacun d'entre eux ?

 

Besoin de financer de la trésorerie ?

Financer la trésorerie

Qu'est ce que la trésorerie ? définition ...

La trésorerie de l'entreprise se définit comme la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement. Ainsi, lorsque le besoin en fonds de roulement n'arrive pas être couvert par les décalages temporaires qu'il y a entre les sommes encaissées chez les clients et vos dettes fournisseurs (ce qui constitue votre fonds de roulement), l'entreprise est obligé de recourir à d'autres techniques qui vont lui permettre d'alimenter sa trésorerie. Elles sont désignées par le vocable de financement à court terme de l'entreprise.

Les moyens de financement de la trésorerie

Même si de nombreuses entreprises éprouvent des difficultés à financer leur trésorerie il existe cependant des solutions bancaires ou externes intéressantes.

Le découvert bancaire et les facilités de caisse

Le découvert et les facilités de caisse sont des concours à court terme (qui ne dépassent généralement pas trois mois) renouvelables qui sont consenties par les banques à leur clients, qui autorisent ces derniers à avoir un solde débiteur dans les livres de l'établissement de crédit durant une certaine période et jusqu'à un certain niveau. En contrepartie de ces concours, l'entreprise cliente paie à la banque des frais bancaires fixes et des intérêts qui sont proportionnels au montant et à la durée des dépassements qui ont été réellement effectués. Ces concours sont idéaux pour faire face à des besoins ponctuels et imprévus de trésorerie.

Les principaux avantages de ces financements à court terme, sont que leur mise en place est très rapide, leur coût n'est pas élevé et la gestion de ces concours est parfaitement maitrisable. En outre ces concours sont renouvelables de façon tacite.

Cependant ce concours est rarement octroyé aux jeunes entreprises, puisqu'il faut des états financiers fiables pour le banquier puissent évaluer le montant et la durée des concours à consentir. Un autre inconvénient est que le banquier peut décider à tout moment et de façon unilatérale d'y mettre un terme.

L'affacturage

L'affacturage est une technique de financement à court terme qui consiste à transférer le bénéfice de ces créances clients sur un organisme de financement appelé factor, qui va payer une partie de ces créances à l'entreprise, à charge pour lui de recouvrer la totalité sur les clients.

L'affacturage permet une meilleure gestion du recouvrement de ses créances clients, avec le concours d'un organisme expérimenté dans les procédures de ce type. C'est aussi moyen efficace de se prémunir contre les risques de défaillances des clients, en le transférant sur le factor. En outre, grâce à l'affacturage, l'entreprise peut réaliser des économies par le fait de ne plus supporter les frais administratifs et salariaux qui auraient été engrangés par une gestion interne des recouvrements. Enfin, ce financement est facilement accessible aux nouvelles entreprises.

Cependant c'est la solution de financement à court terme la plus onéreuse pour l'entreprise et elle ne s'adresse qu'aux entreprises exerçant une activité B to B : négoce, BTP, informatique, transport,...

L'escompte des effets

L'escompte est une technique de financement à court terme qui consiste pour une entreprise à remettre à la banque les traites qu'elle possède sur un client, avant qu'elle n'arrive à l'échéance. Si la banque accepte la traite, elle verse à l'entreprise le montant de sa créance sur son client, déduction faite de frais bancaire. A l'échéance, la banque se retourne vers le client de l'entreprise pour être payé.

Les avantages de l'escompte sont notamment le fait de recouvrer certainement sa créance, en plus avant l'échéance, car même si le client de l'entreprise ne s'exécute pas, la banque ne peut plus se retourner contre l'entreprise.

Mais l'inconvénient principal est que les frais sont très élevés et que la lenteur de la procédure fait que souvent, le besoin qui de trésorerie qui devrait être financé ne l'est pas dans les délais et souvent l'échéance de la traite est tellement rapprochée que les frais d'escompte deviennent une dépense superflue.

Le financement dailly

Le financement dailly se base sur la loi dailly qui permet de regrouper plusieurs créances commerciales sur un seul bordereau qui a la possibilité d'être cédé à d'autres tiers ou d'être nantis.

L'avantage de cette forme de financement est que le bordereau dailly peut être cédé à d'autres entités que les banques. En outre, il ne demande pas contrairement à l'escompte l'accord du client débiteur pour le transfert de sa dette. Une fois les conditions stipulées par la loi sont respectées, le bordereau est opposable à tous.

L'un des inconvénients de ce mode de financement professionnel c'est qu'il est souvent demandé par le cessionnaire du bordereau dailly de garanties pour se protéger de a défaillance de l'un ou plusieurs débiteurs. Le cas échéant, l'entreprise qui a bénéficié du financement dailly va devoir opérer le recouvrement auprès de son ou ses clients défaillants pour combler l'exécution de la garantie qu'elle a du consentir.

La MCNE

La mobilisation de créances nées sur l'étranger ou MCNE permet à une entreprise de bénéficier d'une ligne de crédit de la part d'une banque en contrepartie de laquelle, elle confère le bénéfice de ses créances nées suite à ses activités d'export. La ligne de crédit octroyée par la banque est égale au montant des créances mobilisées moins des frais bancaires qui constitue la rémunération de la banque.

La MCNE présente les mêmes avantages et inconvénients que le financement dailly, avec une limite en ce sens que seules les activités qui effectue des opérations d'exportation peuvent en bénéficier.

Faire appel à un courtier pour financer sa trésorerie

Les courtiers spécialisés en financement des entreprises maîtrisent les techniques appréhendées ici. Il sauront vous conseiller sur les partenaires à consulter les plus à même de répondre à votre besoin. De plus vous gagnerez du temps, ce qui est primordial en cas de problème de trésorerie, afin d'éviter le défaut de paiement et la mise en redressement ou liquidation.

Contacter un spécialiste du financement de la trésorerie

Contacter un spécialiste du financement de trésorerie

Articles en relation

Qu’est-ce qu’un besoin de trésorerie ? Qu’est-ce qu’un besoin de trésorerie ?
Près de 57 000 défaillances d’entreprises ont été enregistrées en France en 2016. La principale cause ? Les...
Acheter ou louer ses locaux professionnels : Que faire ? Acheter ou louer ses locaux professionnels : Que faire ?
Pour exercer ses activités commerciales dans un atelier, des bureaux, une boutique, un entrepôt... une entreprise a le...
Comment financer la reprise d'entreprise ou de parts sociales ? Comment financer la reprise d'entreprise ou de parts sociales ?
Réaliser le projet d'une nouvelle activité nécessite un arbitrage entre « création » ou « reprise » d'entreprise...
Comment financer une franchise ? Comment financer une franchise ?
La franchise est un secteur qui s'est beaucoup développée ces dernières années car elle permettrait de limiter les...
Comment financer un fonds de commerce ? Comment financer un fonds de commerce ?
Lors de la reprise d'un fonds de commerce, le repreneur investit obligatoirement une partie de ses économies afin de...
Comment financer de l'immobilier d'entreprise ? Comment financer de l'immobilier d'entreprise ?
L'immobilier professionnel ou immobilier d'entreprise rassemble l'ensemble des bâtiments et autres structures qui sont...