Le marché de la vente au détail de carburants et de lubrifiants connaît de sérieuses difficultés. Celles-ci s'expliquent par plusieurs facteurs. La tendance haussière des prix conduit à des limitations volontaires des dépenses de carburants dans une période de crise économique. Le développement et la modernisation des transports publics incitent de plus en plus à les préférer pour les déplacements urbains et interurbains. Le chiffre d'affaires du secteur était de 29,422 milliards d'euros en 2010. La part des grandes surfaces dans ce secteur ne cesse de progresser. En effet pour elles, le carburant est un produit d'appel sur lequel elles acceptent de très faibles marges de façon à attirer la clientèle. Quant à la vente de lubrifiants, elle connaît elle aussi un fort ralentissement. En effet diverses franchises d'entretien et de réparation auto proposent des formules très attractives d'entretien, de plus les progrès technologiques entraînent une réduction significative des vidanges nécessaires pour les véhicules actuels. Dans ce contexte où ils sont soumis à la pression concurrentielle des grandes surfaces, les indépendants s'organisent. Ils disposent désormais d'une offre très élargie qui comprend outre la vente de carburants et de lubrifiants, celles d'accessoires, mais également de produits de supermarché. Ils assurent également l'entretien, le dépannage et la réparation. Toutefois, les ménages vont le plus souvent vers les carburants vendus aux prix le plus bas.

L'organisation du marché de la vente de carburant en France

Le marché va poursuivre sa concentration au détriment des indépendants qui vont disparaître progressivement, ainsi on ne trouve guère plus de stations avec un débit de vente inférieur à 100 m³ par mois. Le secteur est organisé autour de 3 réseaux.

  • Le réseau des pétroliers comprend le réseau organique constitué des commissionnaires et des revendeurs. Propriétaire de son établissement et de sa marchandise, le professionnel détermine librement ses prix. Le réseau officiel est l'autre segment du réseau des pétroliers membres de l'Union Française des Industries Pétrolières. Ces points de vente sont principalement sur les autoroutes ou des zones très actives commercialement. Les grands groupes pétroliers fournissent un soutien actif en prenant en charge les aménagements ainsi que les opérations de fidélisation de la clientèle.
  • Les gérants indépendants sont rémunérés par une commission sur la vente de carburant. Le réseau des indépendants est le plus fragilisé. En général ces professionnels ont une activité principale qu'ils complètent avec la vente de carburants.
  • Les grandes surfaces alimentaires concentrent 60% du chiffre d'affaires du secteur. Leur politique de prix est très agressive, car le carburant est pour elles un produit d'appel.

 

Nombre d’entreprises du secteur en 2010Chiffre d’affaires du secteur en 2009Evolution du chiffre d’affaires du secteur en valeur
(en milliards d’euros) (Indice ICA base 100 en 2000)
4 251 29,422 Md€ Commerce de détail de carburant en magasin spécialisé
(Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements 2010 - champ marchand non agricole, Stocks d’entreprises au 1er janvier 2010) (Source : Insee, Esane) 2010 129,7
2009 114,6
2008 158,9
2007 138,3
2006 136,9
2005 134,7
2004 111,3
2003 105,7
(Source : Insee, Bulletin Statistique)

 

Evolution du nb de Créations Défaillances
2010 132 79
2009 162 63
2008 158 71
2007 177 77
2006 48 65
(Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, Défaillances d'entreprises)

Les contraintes de la création d'une station service

Aucune formation n'est requise pour exercer dans ce secteur, où généralement les professionnels ont une expérience préalable de l'automobile.

Avant ouverture il faut obtenir une autorisation relative aux installations classées pour l'enfouissement des cuves.

Les prix de vente sont libres, mais doivent faire l'objet d'un affichage. La publicité sur les prix obéit à des règles spécifiques.

Les normes de sécurité sont extrêmement strictes. Elles sont définies par des directives de la commission européenne, notamment depuis 1998, les établissements doivent disposer d'un dispositif de récupération des vapeurs.  La Direction régionale de l'industrie peut effectuer des contrôles.

Le statut d'une entreprise de vente de carburant

Le professionnel a le statut de commerçant et s'inscrit au registre des sociétés de la Chambre de commerce et d'industrie. Les activités de garagiste étant quant à elles, des activités d'artisan, l'immatriculation au répertoire des métiers sera également nécessaire pour les professionnels ayant une double activité.

Comme pour la plupart des activités, il sera possible de l'exercer à titre d'entrepreneur individuel ou en créant une société. En tant qu'entreprise individuelle, l'imposition suit le régime des bénéfices industriels et commerciaux. Le professionnel est par contre soumis à l'impôt sur les sociétés s'il a créé une société, ou inclut les revenus de son activité dans sa déclaration d'impôts sur les revenus s'il a opté pour l'auto-entreprise.

80% des établissements de plus de 400 m² de surface sont exploités sous forme de société, ce taux tombe à 40% pour les commerces de moins de 400 m².  La SARL est la forme la plus utilisée.

Dans ce marché, seule s'applique la TVA de 19,60%.

Les caractéristiques de la vente de carburants et de lubrifiants

À part le cas des grandes surfaces, il n'y a quasiment pas de nouvelles installations. Les établissements qui cessent leur activité trouvent très difficilement un repreneur. Les investissements concernent en général, la diversification des activités : acquisition de matériel de lavage par exemple. Le respect des nouvelles normes de protection de l'environnement impose de lourds investissements.

La gestion d'une station-essence

Le marché de la vente de carburants a une faible rentabilité, la marge brute se limite à 5 ou 7% du prix de vente. Il est donc important de gérer les stocks au plus près et de veiller à un réapprovisionnement optimum pour éviter les ruptures de stock. Le suivi du chiffre doit être quotidien avec une analyse de l'évolution du débit par type de carburants. La décomposition du chiffre d'affaires entre les différentes activités est également indispensable pour disposer d'un tableau de bord complet.

Les carburants représentent la part la plus importante des recettes, mais les activités accessoires sont un apport significatif. En moyenne une station-service du réseau indépendant réalise 40% de son chiffre d'affaires avec ces activités annexes. En particulier la vente généraliste d'articles divers et l'entretien ou la réparation des voitures, représente 35% des résultats.

Compte tenu des marges extrêmement faibles du secteur, les achats représentent l'essentiel des charges avec environ 90% du chiffre d'affaires pour les gros établissements. Pour les établissements plus petits, les activités annexes réduisent le poids des achats de carburants.

Les coûts du personnel sont en principe minimes, mais peuvent augmenter si l'activité d'entretien et de réparation est développée.

Pour obtenir de bons résultats, il faut distribuer beaucoup de carburants ou développer fortement les activités annexes. Avec un débit inférieur à 150 m³ par mois, les stations qui dépendent de la vente de carburants uniquement ne sont pas rentables. Elles doivent impérativement avoir des activités annexes qui doivent atteindre au moins 40% de leur chiffre d'affaires. Il faut éviter tout dérapage des dépenses de personnel.

Risqué et peu rentable, ce marché nécessite des fonds propres solides, qui doivent représenter au minimum 30% des capitaux stables.

La trésorerie ne doit pas constituer une difficulté du fait des paiements comptants des clients et des délais fournisseurs. Les taxes fiscales constituent 80% du prix de vente des carburants, ce qui entraîne des montants élevés à reverser au fisc.

 Les rations moyens d'une station service

Les ratios de gestion clefs
Chiffre d’affaires moyen 947 K€
Marge brute (en % du CA) 24,25 %
Excédent brut d’exploitation (en % du CA) 9,03 %
Rotation des stocks (en jours de CA) 1 J
Crédit clients (en jours de CA) 20 J
Crédit fournisseurs (en jours de CA) 33 J
Besoin en fonds de roulement (en jours de CA) -1 J
(Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2007 ou 2006)

La valorisation d'un fonds de commerce de vente de carburants

La valeur d'une station-service sans activité accessoire peut être estimée entre 10 et 20 % du chiffre d'affaires moyen annuel.

Il convient ensuite de valoriser les activité annexes : réparations, vente alimentaire,...

Le financement d'une station-essence

Le secteur nécessite des financements solides pour réaliser une diversification cruciale qui permet de réussir.

L'obtention d'un pret professionnel n'est pas aisée. La reprise doit porter sur une station bien placée à fort passage. Compte tenu de la marge très faible, le chiffre d'affaires doit être important.

Articles en relation

Financement jardinerie : Obtenir un crédit professionnel
Avec 2,94 milliards de chiffre d'affaires en 2010, la jardinerie est un marché porteur en progression constante. Ce...
Financement opticien : Obtenir un pret professionnel pour un magasin d'optique
Avec un chiffre d'affaires de 4,395 milliards d'euros en 2009, le marché de l'optique continue sa progression même si...
Financement de poissonnerie : Comment obtenir un prêt professionnel ?
Le secteur de la poissonnerie connaît une faible progression de son chiffre d'affaires en valeur du fait de l'...
Financement librairie : Comment obtenir un crédit professionnel
Avec un chiffre d'affaires de 1,64 milliard d'euros en 2008, le marché de la librairie continue sa progression en...
Financement papeterie : Comment obtenir un prêt professionnel ?
Avec 2,289 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2009, le marché de la papeterie et des articles de bureau...
Financement de parfumerie : Comment obtenir un crédit professionnel
Avec 4,617 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2009, le secteur de la parfumerie progresse à la fois en valeur...