Financement de franchises : Comment ? Pour qui ?

La franchise est un secteur qui s'est beaucoup développée ces dernières années car elle permettrait de limiter les risques par rapport à une création d'entreprise indépendante. De plus elle est active dans de nombreux domaines d'activité tels que la restauration, l'habillement, les services, la transaction immobilière, ... Compte tenu de la réussite prouvée du concept, l'obtention d'un financement peut s'avérer plus aisé.

 

 

Besoin d'un financement pour financer une franchise ?

Financer une franchise

Qu'est ce que la franchise ?

Définition de la franchise

La franchise est une méthode de collaboration étroite et continue entre une entreprise (appelée généralement le franchiseur) et d’autres entreprises (appelés les franchisés) qui sont juridiquement et financièrement distinctes et indépendantes. Le but d’une franchise est simple : le franchiseur accorde aux franchisés le droit et impose l’obligation d’exploiter durant une durée déterminée une entreprise en conformité avec le concept qu’il a conçu.

En France, on compte en moyenne 1600 franchiseurs pour plus de 62000 franchisés et ce système n’a de cesse de croître d’année en année.

Concrètement, les accords d’une franchise consistent en des licences de droits de propriété intellectuelle concernant une marque, un signe distinctif, un logo, un savoir-faire pour la vente ou la distribution de biens et services.

Fonctionnement

Un accord de franchise est un contrat de distribution qui associe une entreprise propriétaire d’une marque (franchiseur) à un ou plusieurs entreprises indépendantes (franchisés). En contrepartie d’une rémunération directe ou indirecte (pourcentage de ventes par exemple), le franchiseur met à la disposition du franchisé sa marque, ses produits, son savoir-faire et son assistance technique.

Le point de vue juridique

La franchise n’a pas un statut juridique particulier. Il s’agit d’un contrat qui doit cependant comporter un certain nombre d’obligations, de critères. La franchise se caractérise notamment par la propriété ou le droit d’usage de la marque de fabrique, de commerce ou de service, du nom commercial ou d’un logo/signe distinctif.

Différents types de franchise

Il existe 3 types de franchise selon un arrêté émis par la Cour de Justice des communautés européennes, à savoir

  • Les contrats de franchise de service (Le franchisé offre un service sous le nom commercial ou l’enseigne du franchiseur),
  • les contrats de franchise de production (le produit est vendu selon les indications et sous le nom de franchiseur),
  • Les contrats de franchise de distribution (Le franchisé vend certains produits dans un magasin qui porte l’enseigne du franchiseur).

Avantages d’une franchise

Le franchisé est propriétaire de son entreprise et demeure indépendant juridiquement parlant mais il profite et bénéficie de la notoriété du franchiseur et de son système de gestion commerciale (savoir-faire, connaissances techniques et commerciales, expérience, etc.).

Le franchisé bénéficie également d’une meilleure rentabilité des capitaux investis par rapport à un commerçant isolé.

Les atouts sont nombreux puisque le franchisé profite d’un savoir-faire, d’une assistance technique, commerciale, juridique, de la publicité de lancement, d’une plateforme de distribution, d’un suivi au démarrage de son activité, d’une formation initiale et continue, de la préparation pour son dossier financier, etc.

Pour le franchiseur, il n’y a aucune obligation à maintenir son enseigne ou sa marque : il peut ainsi la retirer ou la maintenir selon les conditions prévues dans le contrat de franchise.

Inconvénients de la franchise

L’investissement de départ pour une création d’entreprise en franchise et souvent plus élevé qu’une création en tant que simple indépendant,

Les frais de création sont identiques (achat d’un fonds de commerce, travaux, stocks, etc.) mais il y a en plus un droit d’entrée à verser au franchiseur pour l’utilisation de son étude de marché, de son assistance au démarrage.

Enfin, des royalties sont souvent versées au franchiseur par le franchisé sur la base du chiffre d’affaires réalisé.

Le financement d'une franchise, les moyens à disposition

Comme pour une entreprise "classique" de nombreuses possibilités sont offertes pour financer une franchise.

Les fonds propres

L’apport personnel, qui doit en moyenne représenter 30% de l’investissement initial. Cet apport est calculé lors de l’établissement du dossier prévisionnel. Les fonds propres doivent notamment couvrir les frais d’établissement, l’achat des stocks, les besoins en BFR (besoin en fonds de roulement).

Un autre moyen est le recours à la famille, à des mais (on parle parfois du concept de "Love Money") ou encore à des associés (business angels) : ce moyen permet à la famille notamment d’accéder à une réduction d’impôt sur le revenu calculée sur les sommes investies.

Les aides publiques, les prêts d'honneur

Le franchisé va faire appel à des dispositifs d’aides à la création d’entreprises tels que OSEO qui est un organisme public proposant un prêt à la création d’entreprise sur 5 ans avec un montant entre 2000 et 7000 euros.

Mais il existe aussi le NACRE (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) qui est réservé aux demandeurs d’emploi.

Le franchisé peut également obtenir un prêt d'honneur sous forme de prêt à taux 0% sur 5 ans. 3 autres organismes essentiels se partagent sinon le financement d’une franchise, à savoir l’ADIE (association pour le droit à l’initiative économique), France Initiative (qui est un réseau de 250 associations locales qui promeuvent la création d’entreprise) et le réseau Entreprendre (réseau de chefs d’entreprise aidant à la création d’entreprise).  

Le crédit professionnel

Comme pour toute entreprise, les franchisés peuvent financer les investissements par l'intermédiaire d'un prêt bancaire professionnel sur 7 ans ou encore par crédit bail.

Il faut savoir que certaines banques ont développé des services spécialisés dans la franchise. Ces dernières référencent les franchiseurs, analysent les DIP et la rentabilité des réseaux. Ainsi, connaissant très bien le concept, elles peuvent émettre une décision rapide sur les nouveaux projets.

Il est aussi possible de reprendre un fonds de commerce existant en franchise et d'acquérir l'immobilier.

Contactez un spécialiste du financement de la franchise

Contacter un spécialiste de la franchise

Articles en relation

Le financement des besoins d’exploitation par BPI Le financement des besoins d’exploitation par BPI
Les chefs d’entreprise le savent bien : « Pour gagner de l’argent, il faut également investir ». Mais, outre les...
Le financement des investissements par BPI Le financement des investissements par BPI
Depuis son lancement en 2012, la Banque Publique d’Investissement (BPI) n’a pas cessé de développer ses offres de...
Le financement des stocks Le financement des stocks
Les stocks sont des biens ou marchandises qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise. D’...
Fonds de commerce, pas de porte, bail commercial : les différences Fonds de commerce, pas de porte, bail commercial : les différences
Fonds de commerce, pas de porte et bail commercial sont 3 notions biens distinctes. Si un entrepreneur envisage de...
Reprise d'entreprise : Faut-il racheter le fonds de commerce ou les titres de la société ? Reprise d'entreprise : Faut-il racheter le fonds de commerce ou les titres de la société ?
Devenir son propre employeur est souvent plus facile à dire qu’à faire. Mais, outre la création d’entreprise, la...
Qu’est-ce qu’un besoin de trésorerie ? Qu’est-ce qu’un besoin de trésorerie ?
Près de 57 000 défaillances d’entreprises ont été enregistrées en France en 2016. La principale cause ? Les...