Reconversion des banquiers suit à la fermeture des agences

En novembre 2017, le groupe Banque Populaire - Caisse d'épargne annonçait la fermeture de 400 points de vente alors qu'au même moment, la Société Générale prévoyait quant à elle de fermer 300 agences bancaires supplémentaires sur la même période. 6 mois plus tôt, BNP Paribas annonçait la fermeture de 50 agences par an entre 2017 et 2020. Pourtant, d'après un article récent publié sur les Echos, le rythme des fermetures d'agences bancaires doit quadrupler en France. Il semblerait même que 12,6 % des points de vente des grandes banques françaises doivent baisser le rideau d'ici à 2020 (d'après Sia Partners). Les conseillers bancaires vont donc devoir se reconvertir ...

 

Pourquoi les banques ferment leurs agences ?

 

D'après la même étude, alors que les banques françaises on fermé 3 % de leurs agences entre 2012 et 2016, les acteurs espagnols, allemands et Italiens ont, quant à eux, fermé respectivement 24 %, 12 % ou encore 11 % de leurs agences sur la même période.

Plusieurs facteurs sont à l'origine de ces fermetures mais la digitalisation du secteur bancaire est certainement le plus important. Alors que les souscriptions des produits bancaires sont aujourd'hui réalisés à 80 % en agence, cette habitude de consommation devrait rapidement changer. D'ailleurs BNP PARIBAS s'est fixée comme objectif d'atteindre 50 % des souscriptions grâce au digital d'ici 2020.

Par ailleurs de nombreuses fintechs ont décidé de disrupter la banque. Tous les services bancaires sont touchés, qu'il s'agisse des paiements, du financement, des produits d'épargne, ... On peut aussi citer l'arrivée des néobanques et le développement des banques en ligne ou 100 % mobiles qui attirent chaque année (pour ne pas dire chaque mois) des milliers de clients particuliers ou professionnels.

 

Les banquiers doivent se reconvertir mais comment ?

 

Le cabinet d'outplacement Oasys Consultants a réalisé une étude sur le repositionnement de 188 personnes accompagnées par ses soins entre 2008 et 2016. On y apprend tout d'abord que plus de la moitié de ces derniers avaient une fonction au sein du front office, et que pour 75 % il ne s'agissait pas d'un départ souhaité.

Et que sont ils devenus ? 60 % d'entres sont salariés, notamment dans le secteur bancaire et financier (70%), alors que 26 % d'entre eux ont créé ou repris une entreprise.

 

Les banquiers savent prendre des risques (en créant leur entreprise)

 

Parmi les personnes ayant créé leur entreprise à la suite de leur départ de la banque, ils sont 65 % avoir concrétisé leur projet en moins de 12 mois, dont 41 % en moins de 6 mois. Par ailleurs ils sont 70 % à avoir créé leur entreprise seuls !

On constate que leur activité professionnelle est majoritairement créée dans la continuité d'un métier financier. que ce soit dans les services et conseils financiers aux particuliers (46%) ou aux entreprises (24%). Seulement 30 % d'entre eux ont choisi une autre voie : avocat, commerce, psychologie, ...

Au moment où ils ont pris la décision de créer, leurs motivations ont été les suivantes (Du plus important au moins important) :

  1. L'autonomie, la liberté, l'absence de hiérarchie
  2. La perspective d'être en accord avec leurs valeurs / de réaliser un projet qui me tient à coeur
  3. Un meilleur équilibre vie perso / pro
  4. La réalisation d'une opération patrimoniale
  5. Par défaut d'une proposition d'un poste salarié

 

Chez Creditprofessionnel.com, nous proposons aux banquiers de devenir courtier en prêt professionnel et de bénéficier de notre savoir-faire et de nos conventions bancaires.

 

Références / Compléments :

Comment choisir sa franchise de courtage en prêt professionnel ? : https://www.creditprofessionnel.com/franchise-comment-choisir-son-reseau-de-courtage-en-pret-professionnel

L'article des Echos sur les fermetures d'agence : https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0301539964092-le-rythme-des-fermetures-dagences-bancaires-doit-quadrupler-en-france-2169212.php

En savoir plus sur Sia Partners : http://sia-partners.com/fr

En savoir plus sur l'étude menée par Oasys Consultants : https://www.flipsnack.com/OASYS/enqu-te-practice-banque-oasys-janvier-2018.html