Achat ou location auto : Que choisir ?

Tout chef d’entreprise se pose à un moment ou à un autre la question : « Est-il plus avantageux pour moi d’acheter ou de louer un véhicule professionnel ? » En effet, une voiture même à usage uniquement professionnel est un équipement fort couteux. La réponse à cet éternel dilemme n’a jamais été évidente. Pour prendre la solution la plus adaptée, il est primordial d’évaluer les avantages et les inconvénients de chaque option. Il existe d’ailleurs pas moins de quatre possibilités : l’achat comptant, le crédit bancaire, la location avec option d’achat (LOA), la location longue durée (LLD) et la location moyenne durée (LMD).

 

Besoin d'être accompagné par un professionnel ?

Besoin d'être accompagné d'un professionnel

 

 

Acheter son véhicule professionnel : avantages et inconvénients

 

L’achat comptant de la voiture professionnelle, l’option la plus privilégiée


Cette solution a pour avantage de permettre d’éviter les démarches et formalités liées aux emprunts et à la location. Elle n’engendre aucuns frais de crédit. C’est également la manière la plus rapide pour devenir rapidement propriétaire de sa voiture professionnelle et pour pouvoir l’utiliser à son gré. Le véhicule s’inscrit de plus dans l’actif de l’entreprise, donnant ainsi plus d’importance au patrimoine de cette dernière. Ce n’est pas tout ! À condition de l’acheter à un prix inférieur à 18 300 € HT, l’amortissement est déductible. Le chef d’entreprise peut aussi le vendre à tout moment pour le remplacer par un autre modèle.

Cependant, il faut tout de même reconnaitre que l’achat comptant peut peser lourdement sur la trésorerie. L’entreprise devient aussi redevable à la taxe sur les véhicules de société (TVS). Le montant de cette dernière varie selon le taux de CO2 émis par la voiture.

La possibilité de plus-value en cas de revente est aussi un point à prendre en compte. De plus, au-delà d’un prix d’achat supérieur à 18 300 €, il n’y a plus d’amortissement déductible. Et bien entendu, les frais d’entretien de la voiture professionnelle sont à la charge de la société.

 

Quel est l'impact d’un éventuel crédit bancaire sur l'achat d'une voiture ?


Acheter sa voiture professionnelle via un crédit bancaire permet également d’être propriétaire et de profiter de son bien à tout moment. La revente du véhicule reste encore possible. Les différences sont que la trésorerie n’est pas affectée par cet achat. L’investissement s’en trouve de ce fait allégé.

Par contre, des mensualités devront être remboursées. Le montant est déterminé au moment de la signature du contrat avec l’organisme bancaire. Il faut noter que les intérêts d'emprunt, comme les amortissements (avec limite des 18 300 €) sont déductible des bénéfices de la société.

 

Louer sa voiture professionnelle via un LOA, LLD, LMD

 

LOA : emprunter pour éventuellement devenir propriétaire


Le Location avec option d'achat ou crédit-bail permet de louer une voiture durant un temps prédéfini, généralement 2 à 5 ans, avec une possibilité d’achat à l’échéance du contrat. Durant ce large laps de temps, le locataire peut décider d’acheter le véhicule à une somme définie durant la signature du contrat. Ce type de location assure à l’entrepreneur de conduire une voiture professionnelle en bon état. Le budget est fixe et connu par avance, donc aucune mauvaise surprise sur ce point. Sans oublier que les mensualités sont des charges déductibles, la capacité d’investissement est conservée et que la société qui a recours cette option n’a pas de TVS à payer.

Un kilométrage maximal par an est défini contractuellement. Si celui-ci est dépassé, des frais supplémentaires sont à envisager. Il arrive aussi parfois que l’entretien de la voiture professionnelle soit à la charge du locataire, si le contrat le précise. Ce dernier stipule également que le véhicule doit être restitué dans un état parfait de conservation. Donc à la moindre tâche ou dégât à l’intérieur ou extérieur de la voiture, le locataire s’expose à payer les frais de nettoyage ou de réparation s’il ne souhaite pas l’acheter. La LOA ne permet pas non plus de porter le bien aux actifs du bilan.

 

La LLD, l’option pour éviter des contraintes sur sa voiture professionnelle


La Location Longue Durée ou leasing auto décharge son locataire de toutes contraintes administratives telles que le processus d’achat, la revente, l’assurance ou encore l’entretien. En effet, l’intérêt premier de cette option c’est que le locataire bénéficie des services associés au véhicule. Il n’a donc pas à se soucier de l’entretien, des relations avec l’assureur en cas d’accident, du carburant... La société maîtrise son budget grâce à des coûts négociables et connus par avance. De plus, elle conserve sa capacité d’investissement. Le locataire peut aussi faire son choix parmi divers marques et modèles de véhicules. La LLD n’a aucune influence sur le bilan, de ce fait le loyer mensuel est perçu comme une charge déductible et non comme un investissement.

En revanche, si la voiture professionnelle n’est pas remise dans un parfait état de conservation de lourds frais de remise en état devront être payés de la poche du locataire. Même si le loyer est déductible, la TVA n’est récupérable que dans le cas des véhicules commerciaux.

Si la durée de contrat de location financière dépasse les trois mois, le locataire est redevable à la TVS. Celle-ci suit le même barème appliqué aux voitures achetées à crédit. La taxe professionnelle devra également être payée et elle se base sur le montant du loyer. Enfin, le locataire n’a pas la possibilité d’acheter la voiture professionnelle pour devenir propriétaire.

 

Plus de flexibilité avec la location moyenne durée


La LMD est surtout plus avantageuse pour les jeunes entreprises. En outre, cette option est la plus économe pour obtenir un véhicule professionnel opérationnel. Le locataire ne paie que ce qu’il consomme donc il y a peu d’impact sur la trésorerie. Les frais d’entretien et d’assurance sont inclus dans le prix. Outre cela, le locataire dispose aussi d’une assistance dépannage, le prêt d’un autre véhicule et le malus écologique ne s’applique pas. De plus, elle lui permet d’avoir un véhicule à disposition uniquement quand le besoin se fait ressentir, et ce durant un temps limité, environ d’un à quelques mois.

Toutefois, si le locataire désire louer plusieurs véhicules professionnels, le prix risque d’être plus élevé, car cette option n’inclut pas le recours au crédit. Il devra ainsi tout payer en une fois. Éventuellement, des frais supplémentaires sont à prévoir en cas de dépassement des limitations kilométriques.

 

Besoin d'être accompagné par un professionnel ?

Besoin d'être accompagné d'un professionnel

Articles en relation

Voiture de société : avantages et inconvénients Voiture de société : avantages et inconvénients
La voiture de société est un véhicule qu’un employeur met à disposition d’un employé pour que celui-ci puisse...
Leaseback : comment ça marche ? Leaseback : comment ça marche ?
Sale and leaseback, leaseback, cession bail... pour les néophytes, ces termes ne signifient pas grand-chose pourtant...
La location financière pour les professionnels La location financière pour les professionnels
La location financière correspond à la location d'un bien sur une longue durée. Cette location ne permet pas à l'...
Différences entre Location financière et crédit bail Différences entre Location financière et crédit bail
Formules permettant à une entreprise ou un professionnel d'utiliser du matériel sans en être propriétaire, le cré...
Leasing Auto : financer une automobile Leasing Auto : financer une automobile
Le leasing ou crédit bail est un crédit qui permet d'acquérir un bien, en l'occurence un véhicule, en échange d'un...
Crédit-bail (ou leasing) Crédit-bail (ou leasing)
Constamment confrontés à la problématique du financement au cours de la vie sociale d'une entreprise, les dirigeants...