Le crédit professionnel, Kesako ?

C’est un type de prêt qui est destiné au financement de la création d’entreprise, de la reprise d’un fonds de commerce ou pour tout autre besoin liés à une entreprise.

 

Qu'est ce que le crédit professionnel ?

 

Le crédit professionnel, également appelé crédit entreprise peut également servir à financer le rachat de titres de propriété sur le capital d’un entreprise (on parle alors de parts sociales) mais aussi à réaliser des travaux d’aménagement et de développement au sein de l’entreprise.

Cela peut être un investissement corporel ou incorporel mais l’important est qu’il doit rester à usage strictement professionnel (voiture, matériel, locaux commerciaux, besoin en fonds de roulement, etc.).

En dernier lieu, le crédit professionnel peut enfin aider à informatiser l’outil de travail d’un entrepreneur.

La durée du crédit professionnel oscille entre 2 et 15 ans avec une capacité de financement pouvant atteindre la totalité du montant de l’investissement dans certains cas.

La périodicité du remboursement du crédit professionnel est souvent mensuelle mais l’entreprise peut décider de la modifier et de la rendre trimestrielle, semestrielle voire même annuelle (dans quelques exceptions).

Dans le remboursement du crédit professionnel, le taux du prêt peut être fixe (durant toute la durée du prêt avec des mensualités constantes) ou variable (le taux varie selon un indice de référence et à une fréquence déterminée).

 

A qui s'adresse-t-il ?

 

Le crédit professionnel est réservé aux artisans, commerçants et professions libérales et indépendantes (architectes, avocat) mais aussi aux professions médiales (infirmier, médecin), aux agriculteurs, aux auto-entrepreneurs et aux associations.

 

Que peut-on financer ?

 

Grâce au crédit professionnel, il peut être possible de financer nombre de biens matériels et immatériels, on regroupe alors ces besoins en 3 catégories, à savoir :

  • l’équipement (matériel, voiture),
  • l’immobilier (locaux)
  • la trésorerie (stock, augmentation de capital).
  •  

    Si l’on regarde plus en détails, le crédit professionnel permet de financer du matériel, de l’immobilier, du stock, des biens d’équipements, des véhicules de transport ou d’accroitre un besoin en trésorerie.

     

    Les différents types de crédit professionnel

     

    Le prêt professionnel prend diverses formes selon les besoins et les applications. C’est pourquoi il est possible de rencontrer ainsi :

    • Le prêt amortissable : crédit bancaire classique avec des échéances mensuelles
    • La ligne de crédit : les entrepreneurs peuvent ainsi disposer d’une certaine somme d’argent permanente renouvelable grâce à des remboursements réguliers.
    • Le rachat de crédits : cela permet de regrouper tous les crédits en cours en un seul prêt avec un taux réduit mais une durée de remboursement plus longue.
    • Le crédit-bail ou leasing : c’est un contrat par lequel une entreprise ou un organisme financier met à disposition d’un entrepreneur un bien nécessaire à son activité moyennant un versement de loyer mensuel : ce type de location est très utilisé pour financer du matériel (machine, véhicule) ou de l'immobilier. En savoir plus sur le leasing
    • L’affacturage : c’est un procédé par lequel un organisme (une société d’affacturage en l’occurrence) va acheter et prendre en charge le recouvrement des créances clients d’une entreprise. L’avantage majeur de ce procédé est double puisqu’il permet à l’entrepreneur d’avoir un gain de trésorerie immédiat et de bénéficier d’une souplesse dans la gestion de celle-ci.

    D’autres types de crédit professionnel existent également comme l’escompte qui est une opération de financement à court terme s’appuyant sur des effets de commerce. Il y a enfin la facilité de caisse qui offre à l’entreprise la possibilité d’être à découvert durant une durée déterminée pour couvrir ses créances.  

    Share